Qu’en est-il de la région Iles-de-France ?

Posté par Sabrina PLACIDOUX le 14 septembre 2012

La Région Ile-de-France a été créée par la loi du 6 mai 1976 et a bénéficié en 1982, comme les autres régions françaises, de la loi de décentralisation transformant les régions en collectivités territoriales à part entière.

En 2012, le conseil régional compte 208 membres élus pour quatre ans au suffrage universel direct.

L’Île-de-France comprend huit départements :

  • Paris (75)
  • les trois départements de la petite couronne : Hauts-de-Seine (92), Seine-Saint-Denis (93) et Val-de-Marne (94)
  • les quatre départements de la grande couronne : Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Essonne (91) et Val-d’Oise (95).

Elle connaît la même dualité que les autres régions. Elle est à la fois une collectivité territoriale et une circonscription pour l’administration de l’État avec à sa tête un préfet. En Île-de-France, le préfet de Paris est en même temps le préfet de région.

Conformément aux lois de décentralisation, la région Île-de-France intervient dans de nombreux domaines : aménagement et transports ; lycées et enseignement supérieur ; formation et emploi ; développement économique ; recherche et innovation ; environnement ; logement et renouvellement urbain ; solidarité et lutte contre les discriminations ; culture et loisirs ; Europe et international.

Dans le domaine des transports, la région Île-de-France a d’abord fait figure d’exception : en décembre 2000, alors que le transport ferroviaire était transféré aux régions dans toute la France, l’État a continué à gérer les transports franciliens via le Syndicat des transports d’Île-de-France (STIF). C’est en 2006 que le conseil régional d’Île-de-France a pris la présidence du STIF. Associé aux départements de la région, il gère désormais l’organisation et le développement des transports publics.

La région Ile-de-France dispose de ressources particulières s’ajoutant aux ressources classiques des régions :

  • des taxes diverses (ex : redevance pour la création de bureaux) ;
  • des remboursements provenant de prêts accordés à certaines entreprises ou collectivités (ex : RATP, SNCF) ;
  • des recettes d’origines diverses telles que des versements du Fonds social européen pour des opérations menées en matière de formation professionnelle.

La loi du 3 juin 2010 relative au Grand Paris vise à renforcer l’attractivité économique de la région parisienne. Elle détermine des zones de développement économiques et urbains organisées autour de grands pôles stratégiques qui doivent permettre à l’Île-de-France d’atteindre en une décennie une croissance de l’ordre de 4% et de créer environ 800 000 emplois.

Un réseau de transport ferroviaire de 130 kilomètres (un métro automatique de grande capacité) comportant une quarantaine de gares doit relier ces pôles stratégiques au « cœur de la métropole » ainsi qu’aux aérogares et gares TGV. La construction de ce réseau représente un investissement estimé à 20,5 milliards d’euros.

Publié dans G/ Qu'en est-il de la région Iles de France ? | Commentaires fermés

 

Tourdhorizon |
Cielmonavis |
Parfumdefemme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jetestpourvous
| Katouya 6
| Lescodesontchange